Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
janet leigh...

janet leigh...

J'ai déjà parlé de mon attachement au PSYCHOSE de Hitchcock, principalement motivé par une adolescente attraction envers Janet Leigh. Et bien j'ai trouvé ces images du film dans laquelle la troublante héroïne à l'hygiène mortifère révèle ses atours ;...

Lire la suite

legge (6)

legge (6)

A qui sont-elles donc ces gambettes ? Eh oui, l'été étant, comme de bien entendu, devenu joedassinien la rentrée venue, je m'octroie la licence de glisser une devinette un jour ouvrable... Sans surprise (elle connaît son héroïne), Carole a reconnu Sarah...

Lire la suite

bitter sweet

bitter sweet

Encore une fois, c'est à aurgasm que je dois l'une de mes découvertes musicales les plus agréables qui va, sûrement, devenir la bande-son de cette rentrée scolaire. Il s'agit de Bitter Sweet, un duo qui combine allègrement trip-hop, bossa nova et cuivres...

Lire la suite

hana-bi...

hana-bi...

Arte Video ayant eu la brillante idée de ressortir HANA-BI en dvd, j'ai enfin pu combler cet anormal vide dans ma dvdéthèque. Jusqu'ici je me contentais de ma version en vhs parce qu'en version originale, mais je vais enfin ouvoir me régaler avec une...

Lire la suite

là-bas quand j'y suis...

là-bas quand j'y suis...

Mon premier souvenir de Là-bas si j'y suis se perd dans les méandres de ma vie d'étudiant. Est-ce un ami, ou une amante, qui m'a conseillé d'écouter Daniel Mermet ? Je ne sais plus, et peu importe. J'ai toujours écouté cette émission, autant que je le...

Lire la suite

epitafios...

epitafios...

J'avais vu au début de l'été les premières minutes du premier épisode de Epitafios et j'avais instantanément été captivé par l'atmosphère qui s'en dégageaient.Et voilà comment, et c'est assez rare pour que je le souligne, je me suis retrouvé à acheter...

Lire la suite

oops, he dit it again...

oops, he dit it again...

L'an passé, pas tout à fait à la même époque, je trouvais une lettre dans ma boîte. Elle était signée Gilles de Robien que, aussitôt conquis par la connivence qu'il y établissait avec moi, je rebaptisais Gillou au grand dam de certains. Véritable florilège...

Lire la suite